french market trends

Synadiet Report 2019: where we go…

As every year in this Period, the French syndicate of food supplements producers, SYNADIET, published the activity report of the previous year.

This time, more than talking about new legislations, I would talk about the market trends.

The first aspect to stand out is the professionalisation of the sales channel. While the general supermarkets and stores sales are going down (-2,3%), together with organic shops (-8%), the pharmacies and Para pharmacies are increasing by 3,4% and 4,2% respectively. As it is expected, E-commerce and direct-sales are becoming more important with a 6,3% of increase compared with 2017. E-commerce became, the second channel in France in 2017, with a 18,7% of market share.

Regarding the therapeutic areas, it is also interesting to see the differences with the professionalisation of the sale channel. While joint health is increasing supermarkets (+24,33%), in pharmacies it is decreasing (-3,8%). This trend is similar in all the mature products.

False promises are heavily punished (slimming with -7,6%), and the non-attended channels are also reduced, being beneficial for all the prescription channels (professional or to the consumer). This shows that good, well thought out products that do not promise impossible goals will always be the basis of this market and will always have their place.

An interesting report you may read here:

http://www.synadiet.org/sites/default/files/news/files/synadiet_rapport_activite_2019.pdf

Axel Salomon

European Sales Director

Rapport Synadiet 2019: où va-t-on ?

Chaque année, au mois de février, Synadiet publique son rapport d’activité de l’année antérieure.

Cette année, plutôt que de discuter, encore une fois, sur les nouvelles réglementations (auxquelles nous devrons tous nous adapter), je voudrais aller plus à fond sur les tendances du marché, la professionnalisation du point de vente ou sur la forte baisse de vente des produits miracles.

Alors que les ventes en GMS et en magasins spécialisés (diététiques et autres) souffrent de fortes baisses (-2,3% et -8% respectivement), les références santés (pharmacies et para-pharmacies, se portent bien (avec 3,4% et 4,2% de hausse). Le grand vainqueur étant encore le e-commerce et les ventes directes, avec +6,3% mais surtout leur consécration comme deuxième marché, avec plus de 330 Moi € de ventes.

Quant aux types de produits, ou plutôt leurs aires thérapeutiques, il y a également de grandes différences, liées à la maturité du marché. Alors que les ventes de produits articulaires en GMS augmentent un 24,33%, en pharmacie, les mêmes produits accusent une baisse de 3,8%.

Les fausses promesses, comme la minceur (-7,6%) sont fortement touchées. Les canaux de ventes sans prescripteur (professionnels ou directs) sont les plus touchés. Ceci démontre bien que de bon produit, bien pensés et qui ne promettent pas des objectifs impossibles seront toujours la base de ce marché et auront toujours leur place.

Un rapport très intéressant à lire :

http://www.synadiet.org/sites/default/files/news/files/synadiet_rapport_activite_2019.pdf